OMAR SOSA - SECKOU KEITA - GUSTAVO OVALLES

Coup de cœur du programmateur

La rencontre de deux continents, la rencontre des cordes pincées et des cordes frappées, la rencontre de deux très grands artistes qui laissent transparaître leur joie de vivre et partagent avec délice le plaisir de jouer, pour nous, ensemble.

Omar Sosa

Pianiste cubain et musicien migrateur, Omar Sosa étonne par sa maturité musicale et enchante par la finesse de ses arrangements qui mêlent jazz, musiques urbaines et rythmes afro-caribéens.

Disque après disque, Omar Sosa s'est depuis le milieu des années 90, construit une identité hors-norme, insérant dans sa musique des influences provenant de l'Afrique, des Caraïbes ou d'Amérique du sud."

Entre jazz et world, Omar Sosa invente un jazz à l’horizon très ouvert, une musique magnifique, toujours en mouvement, qui sonne comme une langue universelle.


Vendredi 3 mars

OMAR SOSA

SECKOU KEITA

GUSTAVO OVALLES

20h30 - 27€
 

Clairefontaine-en-Yvelines 

Salle des fêtes - Chemin de l'essart

Concert Club

Sur la scène jazz actuelle, Omar Sosa est l’un des artistes qui compte le plus de cordes à son arc. Compositeur, arrangeur, producteur, pianiste, percussionniste et leader de groupe, Omar fusionne un large éventail d’éléments de world music et d’électronique avec ses racines afro-cubaines pour créer un son urbain d’une rare fraîcheur et originalité - toujours avec un feeling Latin jazz.

Sur scène, Omar est un artiste très charismatique, une intarissable source d’inspiration pour ses confrères musiciens grâce à son jeu dynamique et son goût pour l’improvisation, qui pousse sans cesse le public à se lever et à participer, faisant de ses concerts de rares moments de spontanéité et de communion.

Transparent Water est la nouvelle collaboration entre le compositeur, pianiste et leader Omar Sosa, nominé à sept reprises aux GRAMMY, et le sénégalais Seckou Keita, chanteur et joueur virtuose de kora, basé à Londres.

L’idée de ce projet émerge de la rencontre impromptue entre Omar Sosa et Seckou Keita au CLF Art Café à Londres en 2012. 

En effet, le batteur Marque Gilmore, ancien membre du groupe d’Omar, y organisait un concert au cours duquel les deux artistes ont pu jouer ensemble.

Particulièrement touché par cette rencontre, Omar fait part à Seckou de son envie de l’inviter à travailler avec lui sur son prochain projet d’enregistrement. Compte tenu des tournées et plannings d’enregistrement des deux artistes, la mise en place du projet prend une année.

En juillet 2013, Omar et Seckou débutent finalement l’enregistrement au Studio Fattoria Musica à Osnabrück en Allemagne, et posent ainsi les principaux titres pour Transparent Water.

Transparent Water s’enrichit d’une autre rencontre fortuite : en avril 2013, la galicienne Cristina Pato, pianiste, compositeur et joueuse de cornemuse, invite Omar à Saint-Jacques de Compostelle, où elle organise annuellement une résidence d’artistes fréquentée par des proches de l’ensemble Silk Road de Yo-Yo Ma. 

Omar rencontre alors le membre fondateur du Silk Road et maître du sheng (flûte chinoise), Wu Tong, qu’il se réjouit d’intégrer au projet. Dans le cadre d’un concert à Shanghai en juillet 2014, Omar arrange un détour par Pékin pour enregistrer les parties de flûte traditionnelle de Wu Tong.

Mieko Miyazaki, la joueuse de koto originaire de Tokyo maintenant installée à Paris, a retenu l’attention d’Omar à travers son enregistrement avec le guitariste de jazz français Nguyên Lê.

Lorsqu’Omar a enfin la chance de faire sa rencontre, la créativité de Mieko le bluffe complètement, et il met sa voix caractéristique à contribution pour Transparent Water.

Pour la percussion, Omar s’est tourné vers son collaborateur de longue date Gustavo Ovalles, qui partage son temps entre la France et son Venezuela natal. Ovalles (déjà présent sur trois projets antérieurs d’Omar – Sentir, Ayaguna, and Eggūn) apporte à Transparent Water l’âme polyrythmique de la Diaspora africaine.

Transparent Water est un nouvel exemple de la quête perpétuelle d’Omar Sosa de nouvelles orientations artistiques, une démonstration de liberté d’improvisation au sein de laquelle la destination musicale est subordonnée à la joie extemporanée d’une expression artistique partagée. Omar observe que, comme avec Sentir, “Ce que je voulais faire, c’était quelque chose de complètement improvisé“.

Transparent Water – évocateur de translucidité et de lumière ruisselante – est un enregistrement profondément spirituel qui révèle l’écoute attentive et personnelle d’artistes engagés dans une conversation musicale bienveillante et captivante, se libérant du temps lui-même, et traversant les cinq continents pour explorer l’esprit collectif de la condition humaine. 

En savoir + sur Omar Sosa